lundi 6 février 2017

Le jour où je suis partie de Charlotte Bousquet


Date de parution : Janvier 2017
Editions : Flammarion
Nombre de pages : 240 pages

Quatrième de couverture : "C’est là-bas que je dois aller. À Rabat. Pour fuir ce mariage dont je ne veux pas. Pour rejoindre ces femmes, et marcher à leurs côtés en mémoire de mon amie."
Tidir rêve de liberté. Courageuse et déterminée, elle quitte son petit village près de Marrakech pour participer à la marche des femmes à Rabat. Au cours de son périple, la jeune femme doit faire face au mépris des gens et apprend à assumer son statut de femme libre.

Mon avis : Souhaitant échapper à une vie qu'elle ne veut pas, Tidir décide de partir et quitter sa famille pour rejoindre Rabat et participer à la prochaine marche des femmes. 

"Les mots sont des armes. Nos mots. Nos armes. A nous de les apprivoiser."


Tidir est prête à se battre et ne laissera pas son futur entre les mains des hommes. Des hommes qui ont souvent fait le mal autour d'elle. Sa meilleure amie, violée et forcée d'épouser son bourreau s'est donnée la mort. Un déchirement pour Tidir qui va devoir faire le deuil d'Illi. 
Elle va se battre pour la mémoire de son amie, pour son propre avenir et pour la liberté des femmes. Dans un pays où les mentalités ne sont pas toujours encore évoluées elle montre une vraie force de caractère. Du jour au lendemain, elle quitte son village pour rejoindre cette grande manifestation. Pendant son périple elle fera connaissance avec deux personnes qui auront leur importance pour son futur.

De plus, Tidir devra affronter les regards condescendants et méprisants des gens de la ville alors qu'elle, vient d'une famille de paysans. Une jeune fille qui se sent peu à peu devenir étrangère à sa famille mais aussi dans son pays.  

"La dignité c'est d'avoir un rêve, un rêve fort 
qui vous donne une vision, un monde où vous
avez une place, où votre participation, si minime
soit-elle, va changer quelque chose" Fatima Mernissi


Ce livre se lit très facilement et permet une entrée en matière idéale pour parler de la condition des femmes très inégalitaire selon les pays. Un joli roman et une bonne surprise avec la découverte de la plume de l'auteur. 
Avec des mots très justes, Charlotte Bouquet nous invite à nous interroger sur l'avenir des femmes pour lequel il y a encore beaucoup à faire et dévoile un début de solution : les mots. Les mots pour combattre l'injustice et l'ignorance. Une invitation en Orient avec de magnifiques descriptions et un message important que l'auteur dépose à nos pieds.


"J'atteste qu'il n'y a d'être humain 
que celui dont le coeur tremble d'amour 
pour tous ses frères en humanité" Abdellatif Lâabi


   

5 commentaires:

  1. Cela a l'air très émouvant, j'aimerais beaucoup le lire :)

    RépondreSupprimer
  2. Ça a l'air d'être un joli roman et ça fait un moment que je voudrais découvrir la plume de cette auteure, je me le note :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman m'intrigue beaucoup, je me laisserai rapidement tentée je pense :) Je n'ai jamais lu Charlotte Bousquet encore !

    RépondreSupprimer
  4. Coucou, je n'ai jamais lu l'auteure mais ce roman me fait terriblement envie par son sujet très important à mes yeux. Bises

    RépondreSupprimer
  5. Il m'a vraiment manqué quelque chose pour ce livre que je n'ai pas trouvé crédible ni abouti mais il n'empêche qu'il contient des éléments très beaux et importants donc j'ai bien aimé quand même.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur le blog!