mercredi 19 mars 2014

Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys

Date de parution: Octobre 2011
Edition: Gallimard Jeunesse
Nombre de Pages: 432 pages
ISBN: 2070635678
Titre VO: Between shades of gray


Quatrième de couverture:  Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais un nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu'elle.


Mon avis:  J'ai apprécié cette lecture même si je m'attendais à autre chose. L'auteur traite de la déportation de la famille de Lina: son petit frère, sa mère et son père; et de bons nombres de personnes jugées comme étant antisoviétiques; de leurs terribles conditions de vie; leurs espoirs et leurs résignations à survivre à tout ça. Malgré tout je pensais trouver dans ce livre davantage de "scènes choquantes ou violentes", cela vient peut-être du fait que c'est un livre jeunesse mais après lectures de plusieurs livres traitant de la déportation pendant la Seconde Guerre Mondiale certains sont beaucoup plus choquants et certains passages vraiment brutales. Ici ce n'est pas le cas, c'est un livre qui traite avant tout d'humanité là il semble qu'il n'en reste plus beaucoup, d'espoir et de combat, de solidarité et d'amour.

L'auteur montre la dure réalité pour toutes ces personnes déportées mais sans tomber dans le tragique pour autant
Le personnage de Lina est combattive, forte, intelligente, pleine d'espoir et de jeunesse. Elle veut rentrer dans son pays et revoir son père, déporté on ne sait pas où exactement mais loin de sa famille. Son don pour le dessin lui permet de garder espoir. Tout au long du roman, les chapitres sont ponctués de "retours-en-arrières" où la jeune fille repense à sa vie d'avant: ses relations avec ses parents, avec sa cousine, avec les garçons, son amour pour le dessin et son désir d'en faire son métier. Ces moments importants dans le livre nous permettent de mieux saisir les rapports entre chacun et entrevoir leurs vies avant cette guerre.
Son jeune frère, Jonas est un garçon doux, altruiste, sensible et intelligent également.
Sa maman, Elena, ressemble beaucoup à sa fille je trouve: elle est tout aussi forte, intelligente, combattive et altruiste. Elle n'hésite pas à aider les autres quand il le faut que ces personnes soient bonnes ou non.

J'ai fortement apprécié que ce livre traite de la déportation dans les pays Baltes, et ici plus précisément de la Lituanie. C'est un pan de l'Histoire que l'on connait  avec Staline et toutes les horreurs qu'il a commises mais beaucoup moins connu que la déportation du peuple Juif par Hitler. J'ai donc appris ou réappris bon nombres de choses et en cela je trouve que ce roman est bénéfique pour tous publics.

L'écriture est fluide et agréable à lire. Les notes de l'auteur à la fin sur la guerre en Lituanie sont vraiment intéressantes. Elles nous permettent une meilleure compréhension sur la situation de ce pays des années durant. 

Un livre touchant, pleins d'émotions avec des personnages attachants et qui forcent l'admiration. 


Citation: "Nous allons retourner à la maison. Continue à penser à ton père et à notre maison. Il faut à tout prix que nous la gardions vivante dans nos coeurs. Si nous y parvenons, ajouta-t-elle en me lâchant et en me regardant bien en face, nous réussirons aussi à rentrer chez nous. 


Un mot sur l'auteur:  Ruta Sepetys est née d'un père réfugie lituanien.  Elle étudie la finance internationale au Hillsdale College et vit quelque temps en Europe. Puis elle part pour Los Angeles afin de travailler dans l'industrie de la musique.  Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre (Between Shades of Gray, 2011) est son premier roman.


Mon appréciation: 4/5


12 commentaires:

  1. Introuvable en magasin chez moi, va falloir que je l'commence sur le net !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perso je l'ai emprunté en bibliothèque ;)

      Supprimer
  2. J'hésite souvent à l'emprunter en médiathèque mais je sais que la prochaine fois, je n'hésiterai pas longtemps ;)

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui me donne vraiment envie, j'ai vu beaucoup de bonnes critiques dessus :)

    RépondreSupprimer
  4. ce livre a l'air vraiment très touchant ! c'est une période que je trouve très intéressante, mais c'est vrai qu'il y a peu de littérature sur ce thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il est d'autant plus intéressant du coup ;)

      Supprimer
  5. Il est dans ma pal depuis tellement longtemps, il faut vraiment que je le sorte

    RépondreSupprimer
  6. Je vais attendre un peu pour me plonger dans cette dure réalité, mais je viens de l'acheter en tout cas :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur le blog!