vendredi 7 mars 2014

Ne t'inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

Date de parution: Mars 2011
Édition : Albin Michel 
Nombre de pages:  242 pages
Titre VO:  Life on the refrigerator door
ISBN:  2253159689


Quatrième de couverture:  « Bonne chance pour ton contrôle aujourd'hui, ma chérie. Désolée de ne pas être là pour le petit déj'. La cage de Jeannot a besoin d'être nettoyée. À ce soir. Bises, Maman. P.-S. : N'oublie pas ta clé ! »


Mon avis:  Voici un court roman qui m'a beaucoup touché.

Ce livre est composé de post-it que s'échangent mère et fille à travers les jours. Certaines pages ne comptent que quelques lignes. Autant dire que je l'ai vite fini.

Lorsque j'ai lu la quatrième de couverture il m'a attiré pour cette forme de correspondance atypique. Je me suis demandé pourquoi elles échangeaient autant de messages au lieu de se parler. Et, en le lisant j'ai compris qu'elles ne font quasiment que se croiser. 
La mère, qui élève sa fille, est une femme médecin à l'hôpital au service de maternité. Elle alterne les gardes de jour comme de nuit.
La fille, Claire, est une jeune lycéenne studieuse qui passe également du temps avec sa meilleure amie.

Les première pages ne sont faites que de post-it assez banals: liste de course, tâches ménagères à effectuer, argent de poche...  Puis, au fil des pages, le roman s’intensifie, les petits mots de la mère ne sont plus aussi insignifiants et on comprend que quelque chose commence à clocher. Sans vouloir en parler à sa fille, certains conflits entre elles commencent à voir le jour. Claire est une ado qui pense par moment que sa mère lui en demande trop.
La fin du livre concerne la maladie de la mère et sa difficulté à en parler à sa fille. Claire qui se montre très inquiète de perdre sa mère veut alors en savoir plus sur elle.

J'ai apprécié ce livre et sa forme originale mais je trouve cependant qu'il ne traite pas suffisamment en profondeur la maladie et la perte d'un être cher. Il est bien adapté pour un public jeunesse mais certains éléments important ne sont pas assez traités pour un public plus adulte. 



Un mot sur l'auteure: Alice Kuipers a étudié à Manchester et Manchester Metropolitan Universités.
En 2003, elle a déménagé à Saskatoon, au Canada, où elle vit. "Ne t’inquiète pas pour moi" est son premier roman.  En 2011, Albin Michel publie son second roman "Deux filles sur le toit". 


Citation:  "Quand la route tournera,
               nous y serons ensemble,
               nous prendrons le virage,
               accrochées l'une à l'autre...
               Comme une mère et sa fille...
               Comme une fille et sa mère..."


Mon appréciation: 3,5/5




12 commentaires:

  1. ça doit être un livre un peu triste non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais autant que je m'y attendais même s'il reste touchant.

      Supprimer
  2. J'ai relu le livre il y a un an (je ne m'en souvenais plus trop), mais il m'a beaucoup moins émue que la première fois où je l'avais lu... Du coup, il est passé d'un coup de cœur à un livre agréable, mais sans plus. Je m'attendais à plus d'émotions, et c'est vrai que j'ai été un peu déçue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ce à quoi je m'attendais aussi. Un joli livre mais pas un coup de cœur non plus, pas assez profond pour moi :)

      Supprimer
  3. J'ai beaucoup aimé cette lecture, elle m'a touchée!

    RépondreSupprimer
  4. J'ai un livre que j'ai noté il y a plusieurs mois suite au billet d'une copinaute. J'espère pouvoir le découvrir. Je vois que tu lis Wonder : j'ai beaucoup aimé. Je te souhaite une belle lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira alors. J'ai beaucoup aimé Wonder, merci à toi :)

      Supprimer
  5. C'est vrai que le mode de communication est assez original, ça doit être intéressante de lire ça dans un livre mais un peu frustrant car c'est un peu limité pour aller plus en profondeur, non?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, c'est une forme originale mais qui du coup contre la profondeur des émotions des personnages notamment. Pas assez traité à mon goût. Je comprends du coup qu'il soit plus classé en jeunesse :)

      Supprimer
  6. Je l'avais lu en une après midi, et il m'avait vraiment vraiment touché. Je m'étais identifié aux personnage tout de suite ...

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur le blog!