samedi 14 janvier 2017

Un merci de trop de Carène Ponte


Date de parution : Juin 2016
Editions : Michel Lafon
Nombre de pages : 279 pages

Quatrième de couverture : S'il fallait décrire Juliette en un seul mot, transparente serait sans nul doute le bon. Oui, c'est ça, transparente. Depuis qu'elle est toute petite Juliette a toujours fait ce que l'on attendait d'elle. Pour ne pas déplaire, pour ne pas décevoir. Mettant de côté ses rêves et celle qu'elle est vraiment. Résultat, à 30 ans, elle mène une vie sans relief et ennuyeuse au possible. Une vie dans laquelle choisir entre lasagne et sushi est un événement. Pourtant, elle se sent de plus en plus à l'étroit dans cette vie, dans cette peau. Elle a envie de crier qu'elle n'est pas cette fille sans personnalité. Elle a envie d'aborder celui qu'elle croise tous les jours dans son immeuble. Pour lui dire qu'il lui plait. Et par dessus tout, elle a envie d'enfin réaliser son rêve, celui de devenir écrivain. Il n'est jamais trop tard pour devenir soi. C'est ce que va découvrir Juliette au détour d'un merci, un merci de trop. Même si elle est loin d'imaginer ce qui va en découler !

Mon avis : Juliette décide d'être enfin elle-même et plus une version d'elle qui plait à tout le monde, surtout à ses parents. Un grand changement qui va s'opérer dans sa vie : elle quitte son travail pour lequel elle n'a pas de passion et décide d'écrire un roman. Son rêve. De grands changements donc mais ce n'est pas terminé... Peu de temps après avoir sympathisé avec son voisin Luc, elle découvre qu'elle est enceinte... d'un autre. Un peu trop ? Peut-être. Ce livre reste une comédie sentimentale drôle qui m'a fait penser un bon moment. Il y a un peu de Bridget Jones dans ce personnage de Juliette ce qui la rend de suite attachante. Moderne, agréable et qui fait sourire ce roman est parfait pour se changer les idées. Même si on frôle parfois le too much invraisemblable avec Juliette et tout ce qui lui tombe dessus ça reste plein de fraicheur. 


   

Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour cette lecture et ce partenariat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre passage sur le blog!