lundi 12 juin 2017

Cueilleuse de thé de Jeanne-Marie Sauvage-Avit


Date de parution : Avril 2017
Editions : Charleston
Nombre de pages : 311 pages

Quatrième de couverture : Au Sri Lanka, l'ancien Ceylan, Shemlaheila est cueilleuse de thé dans une plantation. Depuis dix ans déjà, elle ploie sous les lourds sacs de feuilles de thé et sous le joug des contremaîtres, mais, à l'aube de ses vingt ans, la jeune femme a d'autres rêves. Elle est bien décidée à partir, à échapper à la condition de celles qui, dans les théiers et dans les maisons, sont au service des hommes. Elle ne sera pas cueilleuse de thé toute sa vie, comme sa mère, comme toutes ces femmes asservies qui n'ont d'autres horizons que les interminables rangées de théiers…

Du Sri Lanka à Londres, à la découverte d'un pays complètement différent du sien, Shemla va découvrir une autre culture, d'autres personnes et surtout d'autres envies. La cueilleuse de thé qu'elle a toujours été choisira-t-elle de revenir au pays, ou de se créer une nouvelle vie ?


Mon avis : Dans ce roman l'auteur dresse deux portraits de femmes : Shemlaheila, cueilleuse de thé qui décide de quitter le Sri Lanka à la mort de sa mère. Un rêve qui semble fou aux yeux des autres mais en faisant preuve d'une grande détermination elle y parviendra. Et, Pokonaruya, cueilleuse de thé également, elle est aussi la femme du Kang ani, l'homme chargé de surveiller ces femmes pendant leur travail. Un homme répugnant, d'une grande perversité qui bat sa femme sous l'oeil bienveillant de sa mère. Cet homme, Datu-Guemi, terrorise toutes les femmes de la plantation en étant protégé par la place qu'il occupe. 

Jeanne-Marie Sauvage-Avit dénonce la place souvent misérable qu'occupe ses femmes. Peu ou pas reconnues elles sont condamnées à se taire et à subir la toute puissance de l'homme. 

Shemlaheila ne veut pas de cet avenir tout tracé. Après une expérience traumatisante quand elle avait 12 ans elle décide de fuir. Une jeune femme forte et intelligente qui n'oubliera pas ses racines et pensera à venir en aide à celles qui en auront besoin le moment venu. C'est donc un roman qui est consacré essentiellement aux femmes et à leurs conditions. Cette histoire nous fait voyager tout en nous émouvant grâce à la jolie plume de l'auteur. Le seul bémol pour moi étant la relation qui se crée entre Shemlaheila et Edward qui n'apporte rien à l'intrigue. 

    

Je tiens à remercier les éditions Charleston pour cette lecture et ce partenariat. 

1 commentaire:

  1. C'est un roman qu'il me tarde de lire, le fait qu'il ait remporté le prix du Livre Romantique me certifie que ce sera une très bonne lecture :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre passage sur le blog!